Notre GRAND VOYAGE

Notre   GRAND   VOYAGE

Juillet 2002

Juillet 2002

01/07/02 : Ce matin il fait un temps "à chier" avec un important crachin qui tombe sur Plozévet et l'air est frais vers 11°C . La journée sera consacrée à la sieste et à des écritures entre-autres pour vous , nos lecteurs !!
02/07/02 : Temps plutôt beau ce matin.Nous partons avec le sac à dos faire quelques courses au bourg ; en chemin nous rencontrons un voisin paysan à la retraite qui entretien son potager ; une grande conversation commence à propos du temps , du mildiou qui est tombé sur les pommes de terre , sur les enfants et petits enfants ; puis nous voilà repartis avec 2 belles salades et une option sur des lapins pour septembre seulement car ils sont tous trop petits actuellement . Dans l'après-midi nous partons à pied vers Pors Poulhan situé sur la côte entre Plozévet , fin du pays bigouden , et Plouhinec , début du pays capiste ; la limite entre les deux est marqué par une statue de bigoudène faisant face à la mer et surplombant le petit port . C'est un moment agréable et près du phare nous rencontrons des touristes , en fait une plozévétienne et un "chtimie" d'origine polonaise vivant dans la région parisienne . Une grande conversation s'en suit et tout y passe :le retour aux sources , le temps , la retraite , notre  choix de vie , la violence , la guerre 39-45 , la Pologne , des voyages .....etc.... Puis sur le chemin du retour un "kouign a man"est acheté pour le goûter , ce qui nous redonne des ailes en prévision du régal !!!  
 
03/07/02 : Journée calme , avec une promenade jusqu'à la plage de Canté ; le crachin s'y met , donc nous rentrons .
04/07/02 : Il fait beau et les époux que nous sommes partent en promenade pédestre le long de la côte jusqu'au petit port de Penhors . Après un peu de repos sur un banc à regarder la mer et les surfeurs , c'est l'heure de la récompense du jour au bar-restaurant "Pen ar Bed" où de belles coupes de glaces nous sont servies . Sur le chemin du retour entre le bruit des vagues , les chants des grillons et des allouettes , et vue imprenable sur la baie d'Audierne , nous constatons tout le bonheur de partager ces moments .
05/07/02 : Crachin , repos , lessive .
06/07/02 : Marie Amélie va au bourg acheter le journal ; le reste de la journée , c'est la détente .
07/07/02 : C'est un crachin matinal que nous découvrons au réveil . Nous partons sur Quimper où le frigo fait des difficultés pour redémarrer au gaz ; après le déjeuner nous entamons une partie de rami 51 puis le temps s'améliorant nous partons nous dégourdir les jambes dans les rues de la ville . Au soir l'apéritf est servi puis après le repas on surfe sur le net .
08/07/02 : Départ pour Scaër
09/07/02 : Nous avons passé une agréable soirée chez Marie-Mathilde(soeur de Georges) et Jean-Claude , son mari . Au matin nous faisons le plein d'eau et J-C nous donne 2 belles salades . Après les embrassades du départ le cap est mis sur Redon . A la sortie de Scaër nous sommes surpris dans un grand champ de voir une grande quantité d'autruches , ce qui n'est pas commun en Bretagne !! Nous vidangeons en route puis nous sommes contraints de nous arrêter sur une aire de station service car le clignotant arrière gauche nous a lachés ; nous effectuons seuls la réparation s'agissant d'un mauvais contact à l'ampoule . Arrivés vers 13H à Redon nous déjeunons au bord d'un des canaux puis nous allons flâner en ville dans les rues commerçantes très agréables et comportant nombre de constructions sauvegardées du Moyen-Age . Au soir c'est la détente ; 2 oies ont élu domicile sur notre parking et font la navette entre pelouse et camping-car .
10/07/02 : Biens reposés , vers 8H nous partons en direction d'Angers en prévision de visiter la nouvelle usine "Le Voyageur" qui a déménagé à La Membrolle-sur-Longuénée ; l'aménagement n'est pas terminé mais l'usine tourne à plein régime et Marie Amélie est satisfaite de la visite et en profite pour voir les tissus que j'ai choisis ; différentes questions sont abordées avec le directeur des lieux . Nous prenons congé et roulons vers Tours où nous ne pouvons faire escale pour cause de marchés et d'espace de stationnement inadéquat ; nous reprenons la route vers Vierzon et décidons de stopper à St-Georges-sur-Cher à 14H30mn . Le frigo me fait encore des difficultés à l'allumage gaz . A la radio la bourse baisse avec un Cac 40 à 3700 points . Le repas est simple avec sardines à l'huile , pain , salade , yaourt et .....chocolat pour Georges . A part la tranquilité du lieu on dirait une ville morte et décrépie !!

11/07/02 : Après une nuit très calme dans ce village qui ne vaut pas le détour , le café à 7H est apprécié ; il fait beau et les hirondelles zèbrent le ciel . Nous reprenons la route vers Vierzon , Bourges , Moulins, Roannes et enfin Feurs en direction de St-Etienne . Nous "dégottons" un arbre immense sur le parking de l'hôpital afin de profiter de son ombre bienfaitrice . Après 2H de sieste une visite de la ville s'impose : rien de remarquable mais plaisant . Au retour au campin-car nous faisons un mesurage pour mieux appréhender la longueur du futur véhicule et le constat nous plaît sauf qu'il sera plus difficile de se garer !

Puis Marie Amélie poursuit la lecture d'un Slaughter , moi j'écris ces lignes . A force de rallumer mon cigare je finis par griller ma moustache droite !! Le soir nous dînons de tranches de saumon et de pâtes .

12/07/02 : Des montagnes , des montagnes , et la chaleur . Nous voilà à Moutiers après quelques soucis pour sortir de St-Etienne et d'autres soucis à Chamberry où ne voulant pas prendre l'autoroute on finit par être renseignés mais on a dû nous prendre pour des "billes" car nous voilà malgré tout sur l'autoroute pour Albertville(6€) . Bref l'escale à Moutiers est méritée , avec l'Isère qui coule à nos pieds . Le ciel se voile et la météo annonce le mauvais temps en montagne avec 5°C à 2000m et 0°C à 3000m ; on frissonne déjà à la pensée du thermomètre à Val-d'Isère où nous monterons demain .

13/07/02 : Belle route pour la montée à 1900m environ sur Val-d'Isère ; le soleil est de la partie ; le camping-car est plutôt poussif mais les 30Km de Bourg-St-Maurice à Val-d'Isère sont avalés quand même et la station nous apparaît avec sa route centrale et ses ronds-points , ses commerces et ses chalets habillés en pierre et bois avec toit en lauzes , et tout autour les espaces verdoyants des vallées encadrées par les cîmes enneigées .

Suivant les instructions de Virginie nous nous dirigeons sans difficultés vers notre point de rendez-vous . Les retrouvailles avec Virginie nous ravissent et le soir David , son copain , nous rejoint pour partager le repas commun que Marie Amélie nous à mitonné dans l'appartement de Virginie , avec escalopes aux champignons et à la crême fraîche avec caplettis frais , salade , vin , suivi d'un gâteau au chocolat qu'elle a cuit dans l'après-midi . Chacun se régale et la cuisinière est félicitée.

La pluie et la neige tombent et nous rentrons au camping-car pour un "dodo à poings fermés" .

14/07/02 : Découverte du village et des alentours et sieste après le déjeuner mais perturbée par des coups donnés au camping-car . Georges saute du lit et qu'est-ce qu'il voit?.....une vache qui se secoue la queue , sans gêne , sur le camping-car ; je lui fait des grands gestes et lui dit d'aller plus loin , mais en plus c'est moi qui la dérange et pour se venger elle me fait une grosse bouse qui fait "splasch" !! Il faut dire que nous sommes stationnés près des prés et il y a aussi des chevaux . Puis là-dessus Virginie arrive pour prendre le café rapidement avant de reprendre son travail .

Nous partons en ballade mais Georges souffre des pieds , ses souliers sont usés et il va falloir y remédier !! Enfin une soupe à l'oignon suivie d'un steak grillé et de spaghettis sont les bienvenus pour le soir . C'est une bonne jounée et nous en faisons part à Erwan qui bosse à Cannes .

15/07/02 : Le matin nous faisons un tour en ville et l'après-midi dans la zone des sports du Manchet .
16/07/02 : Traversée de la ville et promenade jusqu'au camping du Lésinant .
17/07/02 : Le temps varie entre brume et petite pluie ; Georges achète le journal "La Tribune" et fait un squat au camping-car tandis que Marie Amélie après un peu de lecture part avec Virginie voir les chevaux . Le soir Marie Amélie perd au rami .
18/07/02 : Réveil à 6H30mn dans les nuages descendus des sommets ; le soleil ne commencera à percer que vers 9H30mn . Georges fait des élucubrations pour ses investissements , puis nous partons vers les tennis et ensuite la poste pour les envois de cartes postales . Sur le chemin du retour les tabacs du coin n'ont pas les cigares préférés de Georges qui enrage ; puis nous nous arrêtons pour discutter avec un mec qui "épluche" des branches de vignes récoltées ailleurs et qui trempent dans l'eau d'un ruisseau depuis des mois nous dit-il , pour en faire des objets décoratifs divers en fonction des formes des bois , après séchage de plus d'un an . Au soir c'est au tour de Georges de perdre lourdement au rami.....et sa vengeance est terrible.....sur les fruits au sirop!!

19/07/02 : La température a chuté dans la nuit et il fait 16,5°C dans le camping-car . Le ciel est entièrement dégagé mais à 7H15mn le soleil est encore cahé derrière les cîmes et seul un versant reçoit ses rayons qui font ressortir les vert , or et argent sur la rosée ; c'est magnifique !! Les vaches broutent déjà et nous faisons honneur au café du matin , bien fumant . On entend le bruit régulier de la rivière .

Aujourd'hui il faut faire le plein d'eau à la fontaine du village et remplacer une bouteille de propane . Vers 18H à la salle polyvalente , nous assistons à la projection d'un film sur la suvegarde des tortues vertes marines de l'île Joyeuse (île française) située au nord-ouest de Madagascar . Au soir c'est une soirée au pub qui nous attend et nous y faisons des photos du matériel de percussion de David puis plus tard entre les verres de café irlandais et les bières des photo de l'artiste qui se "lâche" !! encouragé par la foule qui apprécie .

20/07/02 : Journée finance & informatique malgré un super beau-temps . Les photos de la veille sont mises sur disquette pour David qui en a l'air satisfait .

21/07/02 : Lever à 7H15mn avec orage et pluie , un vrai temps à ne pas mettre un chien dehors , donc les retraités non plus !! Après le café du matin c'est donc le retour au lit pour un câlin du matin !! ....jusqu'à midi !!

Ensuite on s'occupe entre lecture et courrier pour la mutuelle qu'on poste lorsque la pluie cesse .

22/07/02 : Après une nuit d'orage et de pluie , ce matin le ciel tend à se dégager . Il a neigé sur les sommets . Une harde de chevaux nous entoure , descendue des alpages et un éleveur vient pour les faire remonter . Radio-France Bleue de Savoie nous innonde de belles chansons ; la journée semble s'annoncer sous de bons auspices . Une bergeronnette est à la recherche de sa pitance et les moineaux s'égosillent , le chien de l'auberge proche marque son territoire . Nous décidons une excursion vers le rocher du Charvet par une voie qui serpente dans une magnifique vallée verte jusqu'à une petite cascade où nous faisons quelques photos . Au programme de fin d'après-midi il y a sieste et ballade en ville avec achat d'abricots à un commerçant qui ne nous verra plus car très désagréable . Aux U.S.A. World Com est en déconfiture et les bourses plongent.
23/07/02 : Sacs à dos gonflés du pique-nique nous voilà partis avec Virginie vers les sommets . Les "filles" me prennent pour un cador des montagnes alors que mes jambes flageolent !! On me la copiera la retraite COOL!!Finalement on monte quand même pas-mal et on prend soin de moi , car à l'occasion d'un abrupt "vertigineux" et compte tenu que j'ai le vertige , les "filles" visent un espace plat et herbeux qui sera le terminus !!Alors.....repos , pique-nique , photos et en prime les marmottes gambadent à courte distance , puis on entame la descente......jusqu'en bas ,.....et oui!!.....et alors.....douche , cigare , musique , doigts de pieds en éventail et un gros OUFFFFF !!!!  
 
24/07/02 : Soleil ce matin mais dame météo annonce des averses dans l'après-midi  .Virginie nous emmène visiter Tignes , agréable mais moins jolie que Val-d'Isère car l'architecture laisse à désirer avec trop d'immeubles impersonnels biscornus et entassés . C'est l'occasion de dévorer une raclette bien achalandée et consistante qu'on fait passer à coups de vin rouge pour les "vieux" et de bière pour la "jouvencelle" !Comme au soir il faut aussi se mettre à table on retrouve David au chalet de Virginie pour un poulet au four + pommes de terre rissolées et fruits au sirop en dessert rafraîchissant . Une journée de "morfalous" !!
25/07/02 : Soleil et nuages alternent . Un hélicoptère fait des rotations sur un chantier des remontées mécaniques . Ballade , sieste, partie acharnée de rami sont au programme du jour .
26/07/02 : Il est 7H , le plafond est bas mais le soleil va percer . Nous faisons de l'eau au cimetière où il y a une prise d'eau avec tuyau . Nous téléphonons À Scaër pour savoir pourquoi notre courrier ne nous est pas retransmis . Au soir nous allons au cinoche voir 3 films authentiques sur la vie à la montagne et ensuite on se fait un resto !
27/07/02 : Après une nuit au sommeil entre-coupé , achat du journal et informatique . Marie Amélie part seule se promener .
28/07/02 : Pique-nique sur le sentier du refuge des Fours .
Jusqu'au 31/07/02 : les journées sont sans intérêt particulier à part l'achat de cartes routières de l'Espagne et du Portugal en prévision de la poursuite du voyage , après les fêtes de fin d'année que nous comptons passer sur le secteur Cannes/Grasse.
       
 


06/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi